Alfajores cordobeses (de la région de Córdoba, Argentine)

Alfajores… cordobeses? Me direz-vous. Et bien oui, comme vous le savez peut-être, l’alfajor est LE biscuit argentin par excellence ! On en trouve partout en Argentine.

Le plus connu est sans aucun doute l’alfajor de maïzena, mais ils en existent d’autres, beaucoup portant le nom de villes argentines : comme l’alfajor marplatense pour la ville balnéaire de Mar del Plata, ou le « santafesino » pour la ville de Santa Fe, et encore le « cordobes » pour la très belle ville de Cordoba.

Bref, un peu comme en Belgique avec nos fameuses gaufres !

Aujourd’hui je vous propose donc la recette de l’alfajor cordobes, un de mes préféré ! Il n’est pas du tout « étouffe-chrétien » (comme peut l’être l’alfajor de maïzena) et il est traditionnellement fourré avec une pâte de fruits (pâte de coings en particulier)

Délicieux biscuit argentin traditionnellement fourré avec une pâte de fruits (pâte de coings en particulier)
Alfajores cordobeses (de la région de Córdoba, Argentine)

Ingrédients pour 14 alfajores de 6cm et 1 alfajor de 4cm:

Pour la pâte:

- 250gr de farine

- 75gr de sucre glace

- 5gr de bicarbonate de sodium

- 7gr de levure chimique

- 1 œuf

- 7gr d’extrait de Malta

- 70gr de beurre mou

- 20gr de miel

Pour le glaçage:

- 200gr de sucre glace

- 55ml d’eau + jus de citron tiède (en quantités égales)

Pour le fourrage:

- 300gr de pate de fruits au choix ou dulce de leche (confiture de lait argentine)


Préparation:

La pâte:

  1. Mélangez la farine avec le bicarbonate et la levure. Réservez

  2. Fouettez le beurre mou avec le sucre glace.

  3. Ajoutez l’œuf, le miel et la malta et continuez à fouetter jusqu’à intégrer tous les ingrédients. L’appareil doit être crémeux

  4. Incorporez l’appareil crémeux à la farine: creusez (avec la main) un puits dans la farine, dans lequel vous verserez l’appareil crémeux. Mélangez délicatement. Il est important de ne pas trop mélanger, les ingrédients doivent être à peine incorporés

  5. Réservez la pâte au frais durant 30min

  6. Abaissez la pâte sur une surface légèrement farinée sur 5mm d’épaisseur. A l’aide d’un emporte-pièce de 6cm de diamètre, découpez des disques de pâte puis déposez-les sur une feuille de papier cuisson ou sur une toile silicone. Abaissez les chutes de pâte jusqu’à épuisement de la pâte.

  7. Enfournez pour 5mn dans un four préchauffé à 160°

Le glaçage:

  1. Mélangez le sucre glace avec le liquide tiède. Vérifiez qu’il n’y ait pas de grumeaux.

  2. Quand les biscuits sont froids, glacez-les (on peut le faire à la main, il faut seulement mettre du glaçage sur la partie visible du biscuit).

  3. Laissez-les sécher sur une grille

Le fourrage:

  1. Déposez 20gr de votre pâte de fruits (ou confiture de lait) sur la moitié des biscuits.

  2. Refermez votre alfajor avec un biscuit sans pâte de fruits en appuyant légèrement pour distribuer le fourrage

Astuces à lire:

- Beaucoup de recettes utilisent le bicarbonate d’ammonium au lieu du bicarbonate de sodium. Vous pouvez utiliser soit l’un, soit l’autre

- Vous pouvez ne mettre que de l’extrait de Malte (en remplaçant la quantité de miel, c’est-à-dire en mettant entre 25 à 30gr de malte)

- Le temps de cuisson peut varier de 5 à 7min selon le four. Dès que les biscuits commencent à dorer légèrement, il est temps de les retirer. Les biscuits doivent rester blancs

- Pour le glaçage : avec ces proportions vous aurez un glaçage fluide (donc fin), si vous désirez vous pouvez le faire un peu plus épais en mettant moins de liquide. Cela dépendra si vous préférez avoir un glaçage plus délicat ou un peu plus épais.

- Il y a 2 techniques de glaçage possibles : la 1ere, celle de la recette, est de glacer les biscuits un par un, puis de les fourrer. L’autre technique est de d’abord fourrer les alfajores et puis de les glacer. Dans ce cas-là, il vaut mieux glacer d’abord la moitié de l’alfajor, et puis, une fois qu’il est sec, glacer la seconde moitié. Si vous glacer l’alfajor en une fois, le glaçage ne sera par lisse car il aura séché sur une grille (et donc il sera « marqué » par la grille ce qui est dommage)

- La quantité de fourrage peut varier selon votre gout.

- Les alfajores sont encore meilleurs après 48hs


La recette peut sembler un peu longue, mais je vous assure qu’elle est très facile à réaliser. Vous m’en direz des nouvelles !

Et comme on dit en Argentine, « Buen provecho ! » (Bon appétit !)

  • Instagram
  • Facebook
  • Pinterest